GRAND PARIS
Seine Ouest

9 route de Vaugirard

92196 Meudon Cedex

Vous êtes ici :

Cèdre de l'Himalaya de Chaville

Une propriété située à l'angle des rues de la Martinière et du Coteau comporte 3 cèdres remarquables, dont 2 cèdres de l'Himalaya.


Cet arbre aux airs majestueux contribue au paysage chavillois en bordure de la forêt domaniale de Fausses Reposes. C'est un conifère utilisé dans l'ornement des parcs, mais aussi apprécié en construction pour son bois, en cosmétique pour son huile, et dans la culture des bonsaïs pour son port.

Où est-il situé ?

C H  Les deux cedres remarquablesSitué dans une propriété à l’angle des rues de la Martinière et du Coteau, un cèdre de l'Himalaya (Cedrus deodara) forme un groupe exceptionnel de conifères avec un cèdre bleu de l'Atlas (Cedrus libani ssp. atlantica ‘Glauca’). À ce titre, ils sont tous deux classés remarquables au sein du département des Hauts-de-Seine. Bien que poussant dans une propriété privée (19-26, rue de la Martinière), ils contribuent au paysage urbain chavillois. Chacun peut en effet apprécier leur silhouette en arrivant dans le parc situé face à l’entrée de la propriété. Ce cèdre est également visible depuis le parking Carnot. 

C H  Le cedre de l  Himalaya remarquable  Muret rue du  CoteauLes 2 sujets étant situés en limite de la propriété « La Martinière », le muret en moellons de pierre meulières prend la forme de deux décrochements semi-circulaires avançant sur le trottoir de la rue du Coteau, surlignés d’une haie taillée d’if (Taxus baccata). Ce même genre de muret se retrouve notamment à 100 mètres de là, au niveau d’un marronnier d’Inde (Aesculus hippocastanum) à l’entrée du jardin de l’ancienne Académie des Beaux-Arts (rue Carnot). Dans ce quartier, les cèdres anciens sont assez courants, notamment rue du Coteau, mais églement au sein de propriétés situées avenue de la Résistance.

Ce cèdre de l'Himalaya est classé pour son intérêt général, mais également au regard de ses dimensions (hauteur 17 mètres, circonférence 1,80 mètres).

C H  Le cedre de l  Himalaya remarquable depuis le parc de la  Martiniere  1Quelles sont ses origines ?

Le cèdre de l'Himalaya, également dénommé cèdre déodar, est un conifère originaire des grandes forêts d’altitude de l’Himalaya (entre 1 300 et 3 000 mètres) en Afghanistan, en Inde, au Népal, au Pakistan et au Cachemire. Il a été introduit en Europe en 1822. Surtout employés pour l'ornementation, les plus anciens sujets en France sont visibles en situation isolée dans de grands parcs.

Quelles sont ses caractéristiques ?

Ce conifère majestueux adopte une forme pyramidale et, au contraire du cèdre du Liban (Cedrus libani), sa flèche terminale est longue et légèrement recourbée, lui conférant un air original, notamment en raison de ses branches incurvées et retombantes responsables de son aspect pleureur. Il peut atteindre 50 mètres de haut et un âge compris entre 600 et 800 ans.

C H  Le cedre de l  Himalaya remarquable  EcorceLes aiguilles du cèdre de l'Himalaya sont disposées en rosettes denses. Elles sont de couleur vert foncé à reflets bleutés. Les cônes dressés ont une forme de petit tonneau de 12 centimètres de long, de couleur verte virant peu à peu au pourpre-brun. L’écorce du cèdre de l'Himalaya est gris foncé, se craquelant verticalement avec le temps.

De couleur jaune-brun, le bois du cèdre est très odorant. En raison de sa bonne qualité mécanique et de sa résistance aux moisissures et aux termites, il servait autrefois à la construction des palais et des temples d’Inde. Il est toujours utilisé en construction et pour le placage. 

D’autres cèdres de l'Himalaya sont classés remarquables sur le territoire de GPSO ...

Un autre sujet situé lui aussi dans la résidence « La Martinière », à 100 mètres du premier, dans l’angle de la rue de la Martinière, au niveau de la forêt domaniale de Fausses Reposes.

Dernière Minute