GRAND PARIS
Seine Ouest

9 route de Vaugirard

92196 Meudon Cedex

Vous êtes ici :
Accueil>Cadre de vie>Espaces verts, aires de jeux>Arbres majeurs et remarquables

Arbres majeurs et remarquables

Faisant l'objet d'un recensement du Conseil départemental des Hauts-de-Seine, les arbres dits « remarquables » sont répertoriés indépendamment de leur statut public ou privé.

Depuis 2005, des arbres majeurs ont également été plantés sur le territoire par le Conseil départemental des Hauts-de-Seine pour les générations futures. Ces plantations sont vouées à devenir les arbres remarquables de demain.

Quelles sont les particularités des arbres remarquables ?

Ce sont des arbres exceptionnels pour leur rareté, leur dimension et leur valeur historique. À l'issue du recensement des arbres, les villes alto-séquanaises ont pu prévoir au sein de leur Plan local d’urbanisme (PLU) des dispositions légales pour les protéger, notamment en interdisant la minéralisation à leur pied. 
L'exemple du tilleul sur la pelouse du château du parc de Boulogne - Edmond de Rothschild en est le plus marquant. Cet arbre atteint une taille monumentale, une forme naturelle conservée et ne présente aucun signe de dégénérescence malgré le tassement limité du sol à son pied. Il offre une floraison exceptionnelle et odorante.
Afin d'augmenter le patrimoine durable, le Conseil départemental a initié une politique d'arbres majeurs consistant en la plantation d'arbres isolés sur des terrains départementaux et destinés à devenir les arbres « remarquables » de demain.

Deux arbres majeurs sur le territoire

Deux arbres majeurs ont ainsi été plantés sur le territoire de Grand Paris Seine Ouest. Le premier est bien connu de tous, mais son statut d'« arbre majeur » est insoupçonné. Il s'agit du chêne chevelu de Bourgogne (Quercus cerris) du rond-point de l'avenue de Verdun à Meudon, situé en face du siège de Grand Paris Seine Ouest. Le second est localisé à Boulogne-Billancourt, devant le mur pignon d'un bâtiment, à l'angle de la rue Gallieni et de l'avenue André Morizet. Il se trouve à 200 mètres de l'Hôtel de Ville. Il s'agit d'un euodia de Chine (Tetradium dianellii).

Un patrimoine recensé sur tout le territoire

Afin de valoriser le patrimoine arboré des Hauts-de-Seine, le Conseil départemental recense les arbres remarquables alto-séquanais indépendamment des considérations de propriétés publiques ou privées. À l'issue de cet inventaire, les 36 communes du département ont été invitées à protéger les sujets identifiés par le biais de leur PLU.

En parallèle, l’opération « Plantation d'arbres majeurs, arbres remarquables du 3ème millénaire », moins connue du grand public, introduit de futurs arbres remarquables centenaires et multi-centenaires dans le paysage. Ces arbres bénéficient des meilleures conditions de plantation afin de croître sous les meilleurs auspices (à l'écart des stationnements, des minéralisations, des élagages etc).

Les arbres présentent parfois de grandes difficultés à se développer par manque d'espace et à cause de contraintes urbaines aériennes et souterraines. Des essences plus rares et originales ont ainsi été privilégiées afin d'élargir la palette végétale des villes De nombreux chênes ont également été réintroduits en milieu urbain.

 

 

 

Dernière Minute