GRAND PARIS
Seine Ouest

9 route de Vaugirard

92196 Meudon Cedex

Fragments de paysage

Un nouveau volume de la collection « Green vision » d'ICI Interface, proposant des monographies de paysagistes, est consacré à l'Agence Ter, plusieurs fois distinguée pour son travail et notamment conceptrice du parc de Billancourt, en cours d'aménagement à Boulogne-Billancourt.

Les paysagistes Henri Bava (né en 1957), Michel Hoessler (né en 1958) et Olivier Philippe (né en 1954) ont fondé à Paris en 1986 l'Agence Ter. A l'occasion de ses 25 ans d'existence, ils publient les « Fragments de paysage » dans la collection de monographies bilingues (français et anglais) « Green vision ».

« Fragments de paysage » de l'Agence Ter

ICI Interface, collection « Green vision », 2011, 26 euros

Avec le nom « TER », l'agence affirme la reconnaissance de la terre comme élément fondateur de tous ses projets grâce à ses multiples potentialités, mais aussi la primordialité du rapport au terroir et au territoire, dans une notion de paysage au sens large.

Parc  Billancourt  BahiParmi leurs projets franciliens les plus connus figurent le jardin des Acacias à Nanterre (Hauts-de-Seine), le jardin Louis Majorelle (Paris) et le parc des Cormailles à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne). Outre la France, cette agence intervient dans des pays comme l'Angleterre, l'Allemagne, le royaume de Bahreïn, l'Espagne, l'Irlande, le Maroc, la Suisse. Elle est habituée aux prix avec notamment le Trophée du paysage (1991) et le Grand Prix National du Paysage (2007).

Comme les trois paysagistes le soulignent dans leur avant-propos, cet ouvrage témoigne de l'évolution de leurs pratiques. Ils précisent que le temps long est une donnée majeure de leur travail, donnée essentielle pour l'épanouissement des milieux vivants. Dans cet éloge de la lenteur ils replacent le rôle de la ville tout en insistant sur celui fondamental des saisons, qu'ils s'attachent à marquer dans la majorité des projets de leur agence.

Huit de leurs projets emblématiques sont développés en autant de chapitres de ce livre.
Ils sont présentés sur plusieurs pages avec un descriptif et une riche iconographie.

Parc de  Billancourt  Ganivelle marguerites  BBParmi ces huit projets, un concerne directement le territoire de GPSO, puisqu'il s'agit du parc de Billancourt, présenté avec sa première appellation de « parc du Trapèze ». Toujours en cours d'aménagement, ses deux premières phases ont ouvert au public les 11 mai 2010 et 18 mai 2011. 18 pages lui sont consacrées dans cet ouvrage.

Le lecteur y apprend qu'il est conçu comme une machine hydraulique alimentée par les eaux pluviales des 70 hectares du nouveau quartier et que des « îles » plantées de manière très horticole émergent d'un paysage de milieux semi-naturels. En n'ayant prévu aucune infrastructure de clôture pour le délimiter, la continuité visuelle avec l'extérieur de ce parc est assurée.

Parc de  Billancourt  Horizons  BBLes photographies en couleurs choisies illustrent le chantier (terrassements et plantations), le parc (bassin, grande pelouse, noue sableuse, grève, maison des gardiens, le parvis, le restaurant), la végétation [cerisiers Yoshino (Prunus x yedohensis), pins noirs (Pinusnigra)] et le paysage environnant comme les tours du Pont de Sèvres et « Horizons », la célèbre « non tour » de Jean Nouvel (siège social de la filiale pharmaceutique des laboratoires Roche). Le plan des principes hydrauliques précise l'alimentation du bassin et la gestion des crues.

Suivant le principe de cette collection, la dernière partie du livre présente une mosaïque de vignettes illustrant un panorama des principaux projets et réalisations de l'agence.
Il est à noter que dans la même collection est simultanément paru « Tracés » d'Allain Provost, autre paysagiste de renom, qui avait aussi en d?autres temps travaillé sur le « parc du Trapèze » et auquel il consacre une page.

Dernière Minute