GRAND PARIS
Seine Ouest

9 route de Vaugirard

92196 Meudon Cedex

Belvédère Rodin

PR®8 « Sentier des coteaux »

Meudon

En suivant les traces de l’Histoire

En 1941, la direction des Beaux-Arts a engagé des pourparlers en vue de l’agrandissement du musée Rodin, mais la question est en suspens depuis plusieurs années. Début 2010, le sentier des Mauduits a été remis en état (élargissement de 2 mètres et éclairage par des bornes lumineuses discrètes). Le Conseil départemental des Hauts-de-Seine met en valeur la zone naturelle de ce site accessible uniquement à pied.

Quelques pas sur le belvédère


Jouxtant le musée Rodin, ce belvédère est aménagé sur la partie piétonne du sentier des Mauduits rejoignant la rue de Percy. Ce lieu présente un aspect très naturel. A l’ouest, un petit promontoire est doté d’un banc réalisé avec une demi-grume. Il permet d’apercevoir à l’arrière de six grands peupliers d’Italie (Populus nigra ‘Italica’) les principaux édifices de la vallée.

Ainsi depuis cette situation privilégiée, il est possible de contempler le paysage couvrant du sud au nord, la terrasse de l’Observatoire, la tour Berthelot, l’île Seguin, le chantier de la Cité musicale départementale, la Seine, les tours Citylights, la « non tour » Horizons et le mont Valérien. En revanche, à l’est, se découvre le site du musée Rodin, avec la villa des Brillants, le nouveau pavillon de l’Alma et bien sûr la statue du « Penseur » sur la tombe de Rodin.

But de promenade


Adopté par le département des Hauts-de-Seine le 27 avril 2001, le schéma départemental des espaces naturels sensibles (ENS) inventorie les espaces naturels et les hiérarchise. Il détermine des objectifs de préservation pour chacun d’eux et propose des outils adaptés à ces objectifs. Dans ce cadre, le Conseil départemental des Hauts-de-Seine aménage des zones naturelles protégées. Comme sur ce belvédère, il s’agit de parcelles closes jouant un rôle de « réservoir » de faune et de flore sauvage. Elles sont un observatoire de la vie de la nature.

Dans cette démarche, il rappelle sur des panneaux didactiques les règles fixées : observer sans déranger les animaux, conserver la nourriture pour la faune, diversifier les habitats, laisser le bois mort pour enrichir le sol et offrir des habitats pour la faune et la flore, régénérer le boisement de façon naturelle, installer des nichoirs à oiseaux et aménager des petits refuges pour la faune.

Dernière Minute