GRAND PARIS
Seine Ouest

9 route de Vaugirard

92196 Meudon Cedex

Parc de Brimborion

PR®6 « Sentier des rus »

Sèvres

En suivant les traces de l’Histoire


En 1778, Madame de Coislin acquis le domaine, délimité à l’ouest par la route de Sèvres à Versailles, au sud et à l’est par le domaine de Bellevue de Madame de Pompadour, et au nord par la propriété du duc de Chaulnes. Cette carrière dont les pierres ont servi à la construction du château de Bellevue constitue un décor accidenté et rocailleux idéal pour la création d’un pavillon et d’un jardin à l’anglaise. Son exécution est confiée à Bellanger, auteur du jardin de Bagatelle.

Dans la première moitié du XXe siècle, le domaine est abandonné et finalement détruit. La colline de Brimborion est inscrite comme site en 1934, puis classée en 1958. Le parc est restauré en 1997. Le centre aéré et l’école maternelle de Brimborion sont bâtis en 2010. Dans le cadre du Plan Départemental des Itinéraires de Promenades et de Randonnées (PDIPR), le Conseil général des Hauts-de-Seine a créé en 2012 une passerelle permettant d’accéder au parc depuis la rue Basse de la Terrasse (Meudon) jusqu’alors en impasse.

Quelques pas dans le parc

Encore trop méconnu, le parc de Brimborion mérite d’être visité. Ce site classé, mais aussi « refuge LPO », comprend un centre aéré et une école maternelle, un poney-club réputé, une terrasse à balustrade, un pont, des enrochements, une glacière du XVIIIe siècle, des terrains de sports…
L’un des principaux atouts de ce parc est sa situation privilégiée sur le coteau lui conférant de remarquables points de vue sur le val de Seine, Boulogne Billancourt, Paris, le parc nautique de l’Ile de Monsieur, Saint-Cloud, le mont Valérien. En témoigne une table d’orientation dévoilant les principaux sites et bâtiments et monuments visibles du nord au sud-est.
Le paysage est aussi marqué par la « non tour » Horizons de l’architecte Jean Nouvel. Au niveau des berges de Seine, son entrée basse sur la rue Troyon est marquée par la sculpture monumentale « La victoire du front de Seine » de Georges Oudot.

But de promenade


Une glacière, destiné à conserver les aliments aux frais, datant du XVIIIe siècle est située dans la partie haute du parc. Elle est implantée dans une butte recouverte de lierre et munie d’une entrée constituée de gros moellons de pierre. La glace y était gardéedans une cuve souterraine jusqu’en août pour faire des sorbets et conserver les aliments.

Placée le plus souvent avec une porte orientée au nord, les glacières sont en fait les ancêtres des réfrigérateurs. Souvent utilisés pour le décor des jardins, ces édifices (« fabriques ») étaient décorés et intégrés au paysage.

En savoir plus

Info +

Dernière Minute