GRAND PARIS
Seine Ouest

9 route de Vaugirard

92196 Meudon Cedex

Parc nautique de l'Ile de Monsieur

PR®2B « Sentier des berges »

Sèvres

En suivant les traces de l’Histoire

Un manuscrit de 1336 constitue le premier témoignage de l’existence de cette île. En 1678, Louis XIV en acquiert une partie et en fait don à son frère « Monsieur », duc d’Orléans, qui achète le reste du terrain en 1679. Vers 1684, elle prend le nom d’« île de Monsieur ». En 1812, le bras mort qui séparait l’île de Monsieur du coteau de Saint-Cloud est comblé.

En 1917, la société Renault Frères y installe des bâtiments industriels et une gare. Délaissé par Renault en 1998, le site devient une friche industrielle. En 2001, le terrain est racheté à Réseau ferré de France par le Syndicat mixte pour les activités nautiques, sportives et de loisirs du Val de Seine.

L’aménagement d’un nouveau parc nautique vise à reconquérir un espace abandonné et pollué, couvert de béton et de hangars afin de créer un espace « naturel » en pleine en zone inondable. C’est l’équipe composée du cabinet 2AD architecture, et des paysagistes de l’agence « Architecture du paysage », qui est à l’origine du projet. Les travaux commencent en 2005. Par convention et depuis février 2011, les jardiniers du service des parcs et jardins des territoires de Sèvres, Ville-d’Avray et Marnes-la-Coquette (GPSO) sont en charge de l’entretien de ce parc.

Quelques pas dans le parc


Situé en limite du domaine national de Saint-Cloud et de la manufacture de Sèvres, le parc nautique de l’Ile de Monsieur est un site classé. Le dévoiement de la ligne de tramway a permis de restituer au parc son lien direct avec le fleuve, étape indispensable à la pratique des sports nautiques. Ce parc est aussi prévu pour la pratique de jeux plus « terrestres » comme le beach-volley, le badminton, les jeux de ballon et bien sûr le jogging.

Sur le plan architectural, les bâtiments ont été construits dans le respect des normes HQE (Haute Qualité Environnementale) et réalisés en matériaux naturels s’intégrant élégamment dans le paysage grâce à une architecture et une utilisation du bois. Ce parc valorise autant la flore que la faune avec notamment des oiseaux limicoles (petits échassiers). L’eau de pluie est récupérée, absorbée dans les prairies ou servant à l’arrosage du parc. Parmi les espaces à apprécier, figurent la grande prairie, la rivière artificielle, la promenade sur berge, la prairie naturelle et la promenade principale en plancher de bois.

But de promenade


La Grande prairie présente un aspect naturel avec notamment la floraison des plantes la composant (marguerites, sauges…). Dans une démarche de gestion différenciée, des passages tondus par les jardiniers permettent de la traverser sans l’écraser. Ainsi, les plantes herbacées peuvent pousser librement et fleurir.

Outre l’aspect pratique, cela montre aussi que cet espace est réellement entretenu et pas abandonné. Les prairies fleuries font de plus en plus partie du vocabulaire des jardiniers du XXIe siècle. Outre leurs vertus esthétiques, elles constituent de véritables réservoirs de biodiversité et attirent notamment les insectes pollinisateurs.

En savoir plus

Info +

Dernière Minute