GRAND PARIS
Seine Ouest

9 route de Vaugirard

92196 Meudon Cedex

Square du Parchamp

PR®4 « Sentier du cheval »

Boulogne-Billancourt

En suivant les traces de l’Histoire


Initialement cimetière de la ville jusqu’en 1807, ce site a ensuite servi de manège pour enfants, de lieu dédié aux patins à roulettes, de marché. Cette « place de l’Eglise » est alors plantée d’arbres d’alignement jusqu’en 1973, date à laquelle fut créé le square du Parchamp, d’inspiration médiévale. Il se situe aux abords de l’église Notre-Dame de Boulogne. Victimes d’une très forte affluence, en raison de la proximité de plusieurs écoles, ses plantations sont rapidement très dégradées.

En juillet 2006, le square est détruit pour la réalisation du nouveau parking du Parchamp afin de répondre à un important problème de stationnement dans le quartier. Ce square a été conçu par la paysagiste Ursula Kurz (agence pasoDoble). Il ouvre au public le 20 mai 2009.
Il porte, au même titre que la place sur laquelle il est situé et la rue le longeant sur sa partie nord, le nom de « Parchamp ». Il semblerait que ce nom signifie, d’après le Dr Bezançon, « champ des pairs, des égaux », c’est-à-dire le « cimetière » en liaison avec le passé du site.

Quelques pas dans le square


Le tracé d’ensemble du square du Parchamp évoque un vitrail, sorte de clin d’œil à sa voisine l’église Notre-Dame de Boulogne. C’est pourquoi des dalles de couleur rosées de formes trapézoïdales et triangulaires animent les espaces circulables. Le sol souple amortissant des espaces de jeux reprend cette symbolique dans une plus grande variété de couleurs.

Au-dessus de la salle polyvalente du Parchamp, aux murs revêtus de pierre ocre, un petit belvédère permet d’apprécier le square dans sa globalité. Chaque fin d’année, le square bénéficie d’une scène lumineuse originale dans le cade des illuminations de Noël.

But de promenade


Jouxtant le square, l’église Notre-Dame de Boulogne a été construite au XIVe siècle sur ordre de Philippe IV Le Bel. En l’an 633 à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), un bateau est découvert échoué sur les sables du port, sans voile, ni équipage. Au même moment, la Vierge apparaît dans une chapelle de la ville haute révélant aux fidèles la présence sur cette embarcation d’une statue à son image et demande à ce qu’elle soit transportée en ces lieux pour y ériger en son honneur une nouvelle église. Les Boulonnais découvrent bien dans la barque une statue de bois d’une Vierge à l’Enfant Jésus. Au Moyen âge, le pèlerinage à l’église de Boulogne-sur-Mer est aussi important que celui de Saint-Jacques de Compostelle. En janvier 1308, Philippe IV le Bel se rend avec ses trois fils en cette église pour le mariage de sa fille. De retour à Paris, le roi fit rechercher un terrain proche de la capitale et propice à l’édification d’une église dédiée à la Vierge, sur le modèle de celle de Boulogne-sur-Mer, pour y susciter un pèlerinage « raccourcy » afin d’éviter un long voyage. Mort avant d’avoir pu édifier l’église, c’est Philippe V qui réalisa le vœu de son père. Le 1er juillet 1330, la nouvelle église est bénite sous le vocable de « Notre-Dame-de-Boulogne-la-Petite ». La Ville de Boulogne-Billancourt trouve dans cette histoire ou légende l’origine de son nom.

Classée Monument historique en 1862, elle constitue le plus ancien monument de la ville. Cette église est à découvrir pour ses vitraux du XIXe siècle d’Emile Hirsch (1832-1904) et ses peintures murales de Charles Lameire (1832-1910) aux couleurs d’une grande beauté. Son orgue construit en 2008 de manière artisanale et dans la plus pure tradition est inspiré celui de la cathédrale de Boulogne-sur-Mer. De nuit, l’église bénéficie depuis 2007 d’un éclairage nocturne.

En savoir plus

Info +

Dernière Minute