GRAND PARIS
Seine Ouest

9 route de Vaugirard

92196 Meudon Cedex

Parc Frédéric Pic

PR®8 « Sentier des coteaux »

Sèvres

En suivant les traces de l’Histoire

L’origine du parc remonterait au « jardin à Mme de Mortemart » référencé sur un plan du début du XVIIIe siècle. La glacière du parc date de cette époque. Vers 1821, les docteurs Félix Voisin et Jean-Pierre Falret achètent ce domaine de 40 hectares pour édifier une maison de santé. En 1933, Frédéric Pic, maire de Vanves (de 1919 à 1940), acquiert à son tour le domaine d’alors environ 20 hectares pour l’ouvrir au public. Il confie la transformation de son parc à un architecte qui lui confère un style anglais. Il le plante d’arbres, trace les allées et transforme le ru en canal avec une île artificielle.

Le parc est inauguré en 1939. Depuis 1974, le site est classé. Vers 2005, la Communauté d’agglomération Arc de Seine fait l’acquisition de 19 œuvres du sculpteur franco-israélien et sévrien Achiam (1916-2005) après son décès. Trois d’entre elles sont implantées dans le parc. En 2011, l’aire de jeux en limite ouest du parc, à proximité des terrains de tennis est réaménagée.

Quelques pas dans le parc


Site classé et « refuge LPO », ce parc occupe aujourd’hui une superficie de 5,2 hectares et à ce titre est le plus grand jardin public de Vanves. La partie basse est marquée par le lac dont l’origine est le ru de Vanves qui alimentait en eau les blanchisseries locales. Il comporte une île artificielle où prend place la « Femme accroupie » de Félix-Maurice Charpentier (XIXe siècle). Il est riche d’un patrimoine arboré diversifié avec plusieurs sujets classés « arbres remarquables » dont un magnolia à grandes fleurs et un platane commun. Les allées soulignées de tilleuls taillés en « plateaux - rideaux » sont aussi une des caractéristiques de ce parc verdoyant.

Au rang des éléments à apprécier, figurent plusieurs sculptures comme le « Buste de Frédéric Pic » de Michel Serraz et trois œuvres du sculpteur Achiam. Plusieurs vestiges  datant de l’époque de la maison de santé, subsistent comme le pavillon en briques du Docteur Arnaud, le kiosque « O’Ben » (buvette), le pavillon des bains (local des gardiens du parc) et la maison du Docteur Falret (restaurant « Le pavillon de la Tourelle »).

But de promenade


Situés en partie basse du parc, non loin de l’école maternelle du Parc, les deux tulipiers de Virginie sont reconnaissables à la forme particulière de leurs feuilles. Cette silhouette caractéristique comporte 4 lobes avec une échancrure lui donnant un aspect tronqué. Ces feuilles prennent une belle couleur jaune d’or en automne.

Cet arbre doit son nom vernaculaire à la forme de sa fleur légèrement odorante ressemblant à une tulipe : coupe de 6 centimètres de diamètre aux pétales vert très clair et jaune orangé à la base. Cependant, il est un peu long à fleurir et il faut souvent attendre de 10 à 15 ans pour voir les premières fleurs. En revanche, c’est en avril que fleurissent ceux du parc Frédéric Pic, alors le nom « tulipier » prend tout son sens.

En savoir plus

Info +

Dernière Minute