GRAND PARIS
Seine Ouest

9 route de Vaugirard

92196 Meudon Cedex

Vous êtes ici :
Accueil>Composteurs collectifs : "Le recyclage des déchets doit devenir une habitude"

 Composteurs collectifs : "Le recyclage des déchets doit devenir une habitude"

Du composteur individuel au composteur collectif, en passant par le lombricomposteur d'appartement, la pratique du recyclage des déchets en compost se généralise dans les huit villes de Grand Paris Seine Ouest.

Depuis 2013, 120 composteurs en résidences collectives ont été installés sur le territoire de GPSO. Julie Vigneron, habitante de Sèvres, recycle ses déchets depuis plus de cinq ans et accompagne ses voisins dans cette démarche. Elle nous parle de son expérience et de la nécessité d'installer de nouveaux composteurs collectifs.

Qu'est-ce qui vous a motivé à vous tourner vers cette pratique ?

Je m’intéresse beaucoup à l’écologie et au « zéro déchet » donc pour moi c’est un vrai rôle citoyen. Habitant en appartement, nous avons d’abord eu un lombricomposteur, adapté à ce type de logement, puis nous sommes progressivement passés au composteur collectif.

                          "Pour moi, c'est un vrai rôle citoyen"

Comment fonctionne la pratique du compostage collectif au sein de votre résidence ?

Nous sommes deux familles référentes et à ce titre nous accompagnons les voisins et les nouveaux résidents à adopter les bonnes pratiques de compostage. Cela reste au bon vouloir de chacun mais on me demande quotidiennement quels déchets mettre au compost. Par exemple le pain, non, ce n’est pas possible car  il ne se décompose pas.

 

Comment réutilisez-vous ensuite le compost au sein de la résidence ?

Nous avons un potager commun dans la résidence. Toutes les personnes intéressées, les familles en priorité, nous demandent une parcelle au printemps. Puis nous cultivons des fraises, des aromates, des betteraves, des radis… Nous avons aussi une grande parcelle commune. Chaque année, les graines de légumes présentes dans le compost font naturellement pousser des courges ou des courgettes par exemple. Cela dépend de ce qu’on a mangé.

"C'est positif pour tout le monde et pour la planète"

Au-delà du geste pour la préservation de l’environnement, cette activité permet-elle de renforcer le lien social et les échanges entre voisins ?

Pour moi, c’est un vrai acte citoyen. La convivialité se fait autour du potager, c’est quelque chose de positif. On consomme des produits bio et ça revient dans le compost. Les résidents ont été séduits par cette pratique et par le fait de récolter des fruits et des légumes issus de notre propre production de compost.

 

Compostage ok

Donc, selon vous, c’est un dispositif qui devrait être élargi à d’autres résidences ?

Absolument. Il faut que ça devienne une norme et que l’on en trouve dans toutes les résidences.  Le recyclage des déchets doit devenir une habitude et mener au zéro déchet. C’est positif pour tout le monde et pour la planète.

 

En savoir plus

Info +

Dernière Minute